Qu’est ce que c’est que ça ?

SPNKmag est un blog de musique au nom imprononçable qui a pour vocation de dénicher les morceaux urbains et alternatifs du moment.

D'ailleurs, toute personne réussissant à prononcer le nom de ce blog se verra remettre en mains propres trente-trois mille deutschmarks ainsi qu'un coupon de réduction pour la piscine municipale de son choix.

que des #10 dans ma team

L’Agenda d’Emi #10

Déjà le 10ème numéro de l’Agenda d’Emi.

10 numéros où on partage avec vous notre amour pour la musique.
10 numéros qui ont eu pour vocation de mettre en avant la scène musicale strasbourgeoise, ses acteurs et ses talentueux artistes tout aussi passionnés que nous.
10 numéros qui prouvent que Strasbourg est une ville qui bouge !
10 numéros dont vous êtes de plus en plus nombreux à suivre. Et on en vous remercie !

Pour ce numéro 10, je vous ai concocté un agenda un peu particulier puisque je vous ai sélectionné non pas une, ni deux, mais trois soirées à ne pas manquer. Et ce week-end coïncide avec l’arrivée des vacances pour tous les étudiants. De quoi se faire plaisir sans culpabiliser !

 

JEUDI 22 OCTOBRE 2015

Et pour bien commencer le week-end, quoi de mieux que d’aller s’échauffer en soutenant la scène locale. A Strasbourg, les jeudis soirs riment avec soirées étudiantes. Et pourtant, ce n’est pas la seule possibilité qui s’offre à vous car la ville regorge de bars clubbing disposés à accueillir les fêtards en mal de sons House et Techno les jeudis soirs.

Ce jeudi, on se rend au Mudd Club. Ce bar situé à côté de la place Saint-Étienne dispose d’un caveau qui reçoit régulièrement de nombreux DJs confirmés issus de la scène locale mais aussi internationale !

En ce 23 octobre ce sont deux Djs strasbourgeois expérimentés qui s’installent derrière les platines pour vous faire danser jusqu’au petit matin avec la quatrième édition des soirées Fine. Il s’agit de Chill, co-fondateur du collectif strasbourgeois Closely et de Dimë, DJ membre de l’association Sonotone.
Chill est un acteur de la scène musicale depuis le début des années 2000. Il fait ses premiers pas en tant que DJ hip-hop avant de découvrir la musique électronique pour laquelle il se passionne. C’est suite à des séjours à Berlin, Amsterdam et Paris qu’il découvre la musique et la culture underground.
Depuis il ne cesse de se produire régulièrement pour différentes soirées. Alors que les évènements organisés par Closely sont le gage de soirées de qualité, Chill est également résident au Mudd Club où il organise les soirées Fine et Rolling Deep.

D’ailleurs, le prochain invité des soirées Closely est Nick Höppner, résident au Panorma Bar/Berghain à Berlin et figure emblématique du très convoité label Ostgut Ton. Autant vous dire, qu’il faut avoir une très bonne raison pour la manquer. La soirée se déroule ce samedi 25 octobre ! Je vous invite à cliquer ici pour plus d’informations.

Dimë quant à lui, est un jeune DJ qui a su faire ses preuves lors de ses nombreuses apparitions sur les différentes scènes strasbourgeoises notamment lors des soirées Sonotone qui ont récemment reçu Blind Observatory ou encore Jon Hester l’année dernière. Ses sets sont précis et sa sélection musicale pointue.
La fusion de ces deux talents est la promesse d’une soirée musicale riche et entraînante, entre house pétillante et techno puissante.

Et l’entrée est gratuite, alors pourquoi s’en priver ?

 

VENDREDI 23 OCTOBRE 2015

On continue cette fois-ci direction le studio Saglio où a lieu la prochaine soirée du collectif strasbourgeois Club Vinyl pour une soirée au nom particulier : BRAWSTOM.
Pourquoi ce nom, me direz-vous ? Initialement, Club Vinyl proposait un évènement autour de l’artiste français Brawther. Chacune de ses releases est méticuleusement choisie, privilégiant ainsi la qualité à la quantité, ce qui lui a d’ailleurs permis de réaliser des sorties très remarquées sur des labels de renoms tel que My Love is Underground ou encore Chez Damier.

Brawther est un artiste qui se fait discret. Très peu d’informations filtrent à son sujet car c’est sur sa musique qu’il veut qu’on s’épanche. Ses morceaux house nous transportent tantôt dans l’imaginaire du songe et de la rêverie tantôt dans l’univers des clubs avec des beats musclés qui vous feront danser à coup sûr. Côté set, sa technique irréprochable lui a permis de jouer dans des clubs européens incontournables tels que la Fabric, le Panorama Bar, ou encore au Glastonbury.
Véritable hit-maker, Brawther se sert de sa propre expérience artistique pour apporter sa vision personnelle de la musique en créant son propre label sous le nom de son duo avec Tristan dan Cunha, Dungeon Meat.

Mais ce qu’il faut surtout retenir, c’est que le nom de la soirée est un savant mélange entre le nom de l’artiste français et celui d’un très jeune label créé il y a peine quelques mois, Hostom. En effet, la soirée BRAWSTOM célèbre la sortie du premier maxi du label français. Cette release party est un peu spéciale puisqu’elle s’inspire des codes du white label.
Pour les non-spécialistes, un white label désigne un vinyle dont le macaron n’apporte aucune information sur l’artiste ni sur le label. Hostom cherche à créer une attention toute particulière sur l’essence même de la musique. En effet, sur le vinyle se trouve uniquement le nom du label et le dessin très épuré d’un visage portant un chapeau qui cache le regard. Une première white label party a eu lieu au mois de septembre au Point Éphémère à Paris où seuls les noms des labels des artistes étaient donnés. Et pour cette soirée de lancement ce sont de prestigieux labels qui ont répondu présent : Perlon, Smallville, Lazare Hoche records et le futur grand Yoyaku.

La soirée de ce vendredi continue dans la lignée de la soirée parisienne, aucun nom ne figure sur la line-up –autre que celui de Brawther – seuls les noms des labels nous sont donnés : on retrouve le nom de Lazare Roche records, Rutilance records, et bien sûr Hostom puisque les producteurs du maxi seront présents.
Vous vous en doutez bien, j’ai mes petits pronostics et ce ne sont bien sur que de pures hypothèses et spéculations.   Lazare Roche records : Médicis
Rutilance records : Janeret
Hostom records : Varhat

Edit du 23/10/15 : les noms de Janeret et Médicis ont été confirmés ! Seul le nom de l’artiste d’Hostom records sera tenu secret jusqu’à la dernière minute.

 

Lors de la soirée, il vous sera possible de vous procurer le précieux vinyle dont tout le monde ne cesse de parler. La face B a même été joué lors d’un set de l’artiste roumain Raresh !

Pour ceux qui ne pourront pas se rendre à la soirée, il est possible de pré-commander le maxi.

Le prix d’entrée sur prévente est de 10€ ou 15€ en caisse du soir.

 

SAMEDI 24 OCTOBRE 2015

Je vous en parlais un peu plus tôt, la prochaine édition des soirées Closely a lieu ce samedi soir avec la venue de Nick Höppner. Et je vous disais aussi qu’il vous fallait avoir une très bonne raison pour ne pas y aller. Et bien, la seule raison acceptable est si vous allez voir Fred P.
Oui, Fred P. !

Pour cela, nous retournons du côté du Mudd pour la prochaine soirée Rolling Deep. Originaire de Brooklyn, Fred Peterlin AKA Fred P. AKA Black Jazz Consortium, a déjà 20 ans d’expérience à son compteur en tant que producteur. Qualifié de génie par ses pairs, il incarne pour beaucoup le renouveau de la scène House underground new-yorkaise grâce à des titres aux rythmes très groovy et aux sonorités deep. Sa force ne réside pas dans une quête perpétuelle à plaire au marché de l’industrie musicale, ni même à suivre les tendances du moment. Sa musique correspond à sa vision fidèle des choses : à savoir écouter son cœur et son âme quand il s’agit de musique. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il y a 10 ans, il a créé son label Soul People Music sur lequel il signe la plupart de ses EP et albums. Des artistes de renommée internationale y sont signés tels que Move D et Levon Vincent.

Côté sets, sa musique se réfère à des codes simples mais efficaces, aux influences de soul, de funk et même de jazz.

L’entrée est de 8€.

 

 

Toute l’équipe de Spnkmag souhaite de belles vacances à tous les étudiants !

Partagez : 

À voir aussi

  • L’Agenda d’Emi #15
    Alpha 1 Mark Kirkpatrick
  • L’Agenda d’Emi #14
    une rave à berlin